• Accueil
  • >
  • ACTU-ZONES MINIÈRES
  • >
  • SIGUIRI
  • >
  • Siguiri: ACTION MINES GUINEE renforce les capacités des membres des comités de suivi sur la lecture et la comprehension des contrats miniers

Siguiri: ACTION MINES GUINEE renforce les capacités des membres des comités de suivi sur la lecture et la comprehension des contrats miniers

  • PAR admin
  • 26 janvier 2018
  • 0

L’ONG ACTION MINES GUINEE renforce les capacités des membres des comités de suivi de Siguiri et Dinguiraye sur la lecture et la comprehension des contrats miniers et le suivi de la gestion des redevances locales. Ce, avec l’appui financier du Natural resource governance institute (NRGI).

L’objectif de cette formation de deux (2) jours (les 25-26) est d’initier les membres des comités de suivi de la mise en œuvre de l’ITIE des préfectures de Boké, Kindia, Dinguiraye et Siguiri à la lecture et la compréhension des contrats miniers et renforcer leurs capacités en matière de suivi des impacts des paiements infranationaux.

Les 34 participants venus des communes urbaines de Siguiri et Dinguiraye ainsi que des communes rurales de Banora, Diatifèré, Siguirini, Kintinian, Franwalia et Doko participent pleinement à cette étape de Siguiri qui va prendre fin ce vendredi 26 janvier 2018.

A la fin de l’atelier, une feuille de route pour le suivi des impacts des payements infranationaux sera élaborée pour permettre aux membres de suivre les payements effectués en 2015 et 2016 en faveur des communautés des deux zones pilotes, notamment Friguiagbé dans Kindia et Banora dans Dinguiraye.

Pour rappel, le projet de suivi des impacts des revenus extractifs au niveau local est une initiative de renforcement de la transparence et de la redevabilité dans la gestion des paiements infranationaux à travers les acteurs de la société civile des localités impactées par l’exploitation minière (Boké, Kindia, Dinguiraye et Siguiri). Il est axé sur le renforcement des capacités des acteurs locaux sur le suivi citoyen de l’utilisation des redevances minières locales ainsi que les impacts environnementaux.

Pour que les revenus miniers profitent à tous les citoyens, notamment les communautés impactées par les projets d’extraction, les acteurs de la société civile ont la lourde tâche d’éclairer la lanterne des citoyens sur leurs droits tout en façonnant un citoyen model, imprégné des réalités du secteur minier de son pays. Ce, au bénéfice de la transparence et de la redevabilité, gage de tout développement.

L’étape de Kindia va réunir les membres des comités de Boké et de Kindia, les 29 et 30 janvier 2018, à l’hôtel Moringa.

Mamadou Oury Bah, depuis Siguiri.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
PRÉCÉDENT «
SUIVANT »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS PARTENAIRES