Action Mines Guinée recrute un consultant formateur

  • PAR Mamadou Aliou Diallo
  • 24 décembre 2020
  • 0

Propos d’AMINES : Crée en 2012, ACTION MINES GUINEE est une organisation non gouvernementale à but non lucratif qui œuvre pour la transparence et la répartition équitable des revenus issus de l’exploitation des ressources naturelles notamment les mines. Cela au profil surtout des communautés impactées avec un accent mis sur les couches vulnérables comme les femmes et les jeunes. Sa principale mission est de promouvoir la bonne gouvernance des industries extractives ce, à travers des actions d’informations, de formations, de sensibilisations et de plaidoyer.

II-Contexte et Justification du projet

La République de Guinée a adopté et publié la version amendée de sa législation minière en 2013 à travers la loi L/2013/053/CNT. Ce changement du cadre réglementaire est jugé progressiste compte tenu de son alignement aux bonnes pratiques internationales et régionales concernant  spécifiquement la  protection  des droits    humains, la    promotion    du    développement communautaire   et   le   renforcement   des   standards   de transparence dans le secteur minier.

Réalisée avec succès, la politique de contenu local permet d’améliorer significativement la contribution du secteur minier  au PIB national. En effet, la promotion du contenu local dans la chaîne d’approvisionnement de l’industrie minière  peut éventuellement constituer une passerelle vers la diversification économique, les fournisseurs locaux devenant des exportateurs et passant horizontalement dans des secteurs non miniers.

En vue de mieux valoriser les GIE et entreprises de femmes, et pour pouvoir faire des femmes des agents de changement, AMINES a élaboré et soumis à l’ambassade du Canada au Sénégal le projet ‘‘Renforcer le pouvoir économique des femmes par le plaidoyer et le resserrement des relations avec les sociétés minières en Guinée’’, visant à accroitre l’autonomisation des femmes.

Pour  assurer  la  bonne  exécution  du  Projet, la direction exécutive d’AMINES doit disposer d’un outil fiable  pouvant permettre  l’implémentation   et  l’exécution  du  Projet.  C’est pour cette raison que  la  direction  a commandité  un  diagnostic  participatif  au  démarrage  du  projet  en  vue  de  pouvoir  cerner    les  contraintes,  les potentialités, les opportunités, et les besoins en renforcement de capacités des groupements d’intérêts économiques (GIE) et entreprises de femmes des zones minières (Boffa et Kindia). Les résultats de ce diagnostic ont permis d’identifier des modules de base prioritaires dans lesquels ces femmes rencontrées doivent être formées d’où le recrutement d’un consultant spécialiste pour faire cette formation.

Lire l’intégralité des TDR en pdf

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
PRÉCÉDENT «
SUIVANT »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

NOS PARTENAIRES